Concours pour l’aménagement des espaces publics et voiries du village d’Yvoire

Magnifier la perception du site et changer l’échelle et l’intensité du regard sur le village patrimoine

Au nord de la mairie, une vaste place villageoise se dessine au pied de la façade historique. A la croisée de multiples continuités piétonnes (Bouchets, Feycler…), elle constitue un espace emblématique, réceptacle des publics. La narration du projet établit une poétique de situation en convoquant la mémoire des lieux dans traitement du revêtement de sol (maille de filet de pêche associée aux poissons). Dans cet imaginaire contextuel et poétique, des iles végétales fleuries composées de vivaces et graminées évocatrices des paysages de montagne, rythment le revêtement de sols.
Quelques cépes variées (frênes, érable, sorbier) animent la façade sud de la place et répondent au caractère champêtre diffusé par les iles végétales.

La promenade des Remparts et le jardin des douves
En bordure de la voie partagée de la rue des remparts, le jardin des douves se met en scène. C’est un jardin naturel de graminées ornementales et de lanières de saules arbustifs qui compose un « jardin du vent » (la Bise du lac) ou jardin en mouvement et d’évocation des milieux humides des
rives du lac.
C’est un jardin graphique offrant légèreté, souplesse, mouvement, lumière dans lequel des rosiers parfumés viennent se mélanger, puis le cheminement piéton jalonné d’assises vient s’y glisser. Un revêtement de dalles à joints enherbés permet de qualifier les secteurs accueillant les assises.

Concours pour le Parc de la Cartoucherie à Bourg-lès-Valence

parc-cartoucherie-bourg-les-valence

Le site de la Cartoucherie dispose d’une grande diversité d’ambiances que le projet cherche à révéler par des interventions ponctuelles et mesurées. Le parc s’articule autour de 3 grandes entités qui forment les lignes directrices de la composition et le socle de l’aménagement :
– L’axe du canal, son orientation nord/sud met en exergue la relation à la grande cheminée de briques rouges, marqueur de ce paysage industriel mais aussi lien physique avec le bassin et la gare toute proche
– L’arc des gradins de verdure : architecture de terre, orientée à l’ouest, qui permet d’apprivoiser les pentes du site et de gérer les relations entre la terrasse haute et la prairie des évènements, véritable équipement du parc
– L’anneau de la mémoire : figure magistrale empreinte d’une grande symbolique. Ce grand cercle relie et traverse les diverses entités du parc tout en contant l’histoire du site (parcours d’interprétation historique).

Un site riche de ses contraintes : un moteur pour la conception
Le site de la Cartoucherie est un site complexe dans lequel s’accumulent de nombreuses contraintes. Pour autant, ces contraintes sont loin d’être perçues comme des freins pour le projet mais apparaissent plutôt comme une affirmation du caractère et de l’âme du site : ce qui fait son identité, son essence.

Concours pour l’aménagement du site du Mont Ventoux

La partie sommitale du Mont Ventoux est un haut lieu de biodiversité. Elle présente une diversité de milieux sensibles d’une grande originalité.

Le belvedère des Alpes a une position particulière de promontoire. La grandeur des paysages qu’il offre à la vue mérite un geste ample soulignant l’horizon.

Il s’agit d’une vraie place, à l’échelle des paysages offerts. Un simple plateau d’acier gravé souligne le paysage. La plateforme béton est agrandie, elle occupe toute la superficie disponible par les terrassements existants.

 

Label « Grand Site de France » pour les Îles Sanguinaires – Pointe de Parata

Ségolène Royale attribue le label « Grand Site de France » à l’issue de la commission supérieure des sites, perspectives et paysages du 9 mars 2017.

Le label porte la garantie d’un accueil qui offre aux visiteurs la découverte de l’identité d’un site vivant, aux paysages remarquables et uniques, et un tourisme respectueux de cette identité.

Livraison de l’aménagement du parvis du campus de Jacob-Bellecombette à Chambéry

Novembre 2016, fin de chantier de la première partie de l’aménagement urbain et paysager du campus de Jacob-Bellecombette, avec la participation de la Serrurerie MUNOZ pour la pergola.

La pergola a la particularité de se refléter sur le sol en amenant de multiples couleurs lumineuses. Le revêtement de sol devient alors dynamique.

agence_aps_campus_jacob_bellecombette_USMB_pergola_estrade_bois
Emmarchement en corrélation avec celui de l’estrade

agence_aps_campus_jacob_bellecombette_USMB_pergola_estrade_bois

agence_aps_campus_jacob_bellecombette_USMB_pergola_colorée
Reflets colorés et lumineux de la pergola
agence_aps_campus_jacob_bellecombette_USMB_pergola_estrade_bois
Université Savoie Mont Blanc – Campus Jacob Bellecombette

 

 

 

 

Concours pour l’aménagement de la place de la Marine à Porto

Site naturel d’exception classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le Golfe de Porto offre des paysages remarquables de falaises de granit rose-orangé
plongeant dans l’horizon bleu de la méditerranée.
Lové au cœur de ce monument de nature, et dominée au sud par un promontoire rocheux surplombé de sa Tour génoise, et au nord par les contreforts du Capu San Petru, la Marine de Porto forme une petite anse
pleine de charme et constitue le cœur économique et touristique du golfe.

Afin de restituer un potentiel de fertilité au site, un Jardin Botanique Littoral est crée en bord de mer. Composé d’une association de plantes
endémiques corses typiques des milieux naturels littoraux, ce jardin rend hommage à la nature Corse et la met en scène dans une visée écologique et pédagogique à destination des visiteurs. Cistes, euphorbes, myrthes,
lavandes et autres collection de vivaces colorées et odorantes offrent un premier plan animé face au paysage grandiose des falaises de granit rose
plongeant dans la mer bleu azur.

Depuis la terrasse des Tamaris, un grand emmarchement implanté dans l’axe de la promenade «active» et composé de pas d’âne en béton de pierre invite les visiteurs à poursuivre leur déambulation vers le jardin botanique littoral en contre-bas.

agence aps – Prix national des Victoires du Paysage 2014

Victoires du Paysage 2014
Victoire d'Or 2014 Agence APS Fort Saint-Jean Marseille
Fort Saint-Jean Marseille 2014
Victoire de Bronze 2014 Agence APS Esplanade Paul Grimault Annecy
Esplanade Paul Grimault Annecy 2014
Le Ministère de la Culture et de la Communication – OPPIC (Opérateur du Patrimoine et des Projets immobiliers de la Culture) a reçu le 11 décembre 2014, en présence de l’agence APS, concepteur du projet, le prix national des Victoires du Paysage 2014 dans la catégorie « Jardin Urbain » pour le Jardin des Migrations du Fort Saint-Jean du MuCEM à Marseille.

Paysagiste concepteur : Agence APS
Jean-Louis Knidel, directeur d’agence : « Cette distinction est une réelle reconnaissance d’une œuvre de jardin et de l’apport de son contenu culturel sur la narration des migrations des plantes autour de la Méditerranée »

Entrepreneurs du Paysage : Acta Vista – Les Jardins de Provence
Pépiniéristes : Bulb’Argence – Ghichard Végétaux – Pépinières Clop – Pépinières Derbez – Pépinières Figoli – Pépinières Filippi – Giorgio Tesi Group – Pépinières Viemont – Pépinières Pilaud – Arthaud et Guichard – Pépinières Soupe – Gea Plant export – Etat des Lieux

Surplombant le port de Marseille, ce jardin-promenade culturel, conçu par l’agence paysagiste APS,  en harmonie avec le site, met en scène le brassage des cultures et des plantes autour de la Méditerranée. Exemplaire au regard du respect du patrimoine archéologique, architectural et naturel et fondé sur une démarche de développement durable, ce jardin sec méditerranéen, riche d’une collection unique de plantes, s’organise autour d’un parcours à la fois sensoriel et didactique en quinze tableaux décrivant les cheminements multiples de l’intégration des plantes dans les paysages et les cultures. Ce jardin culturel situé au coeur du MuCEM, véritable reflet de la biodiversité, offre ainsi au public une perspective originale sur les migrations des plantes par un regard croisé sur les usages traditionnels, sur les différentes rives de la Méditerranée.

Sous le haut patronage du Ministère de l’Ecologie et du parainage d’Erik Orsenna, « Les Victoires  du paysage » est un concours  initié  en  2008,   par  Val’hor (Interprofession nationale reconnue de la filière horticole et du paysage)  à  l’initiative  de  sa  Commission  des  Métiers  du   Paysage (COMEP). Il a  pour  mission  de  promouvoir  l’aménagement  paysager  contemporain,  de  sensibiliser  élus,  chefs  d’entreprise  et  particuliers  à  l’importance  du  végétal  et  du  paysage  au  sein  de  la  Cité  et  de  valoriser  les  métiers  du  paysage.

Concours  unique  de  par  ses  spécificités,  « les  Victoires  du  Paysage »  récompensent :

  • Les  maîtres  d’ouvrages (collectivités,  entreprises  et  particuliers)  ayant  fait  appel aux  professionnels  du  paysage  pour  la  réalisation : un  paysagiste  concepteur  pour  la  conception,  une  entreprise  du  paysage  pour   la  mise  en  œuvre  et  un  ou  plusieurs  pépiniéristes  ou  horticulteurs  pour  la  fourniture  des  végétaux.
  • Des  projets à   toutes   les échelles. Du jardin  d’un  particulier  ou  d’une entreprise,  en  passant  par  les  projets  immobiliers  jusqu’aux  aménagements  à  plus  ou  moins  grande  envergure.

L’entretien et la valorisation du Jardin des Migrations du fort Saint-Jean du MuCEM bénéficient du soutien de la Fondation d’entreprise GDF-SUEZ dont la philosophie et l’action s’inscrivent dans la continuité de l’engagement social, sociétal et environnemental du groupe GDF SUEZ.

Création d’un jardin promenade au fort Saint-Jean – Marseille

Surplombant le port de Marseille, lieu d’arrivée et de départ des hommes et des plantes, le jardin promenade du Fort Saint-Jean vient prolonger le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerrannée (MUCEM) et lier Marseille à son histoire.
Les espaces du Fort forment le jardin des Migrations qui évoque, à travers une succession de quinze tableaux, le brassage des cultures autour de la méditerranée et des plantes qui les accompagnent.